Tandis que les médias nous bombardent avec les derniers résultats sur les propriétés anticancéreuses, mais aussi sur les effets bénéfiques pour la mémoire ou le système cardiovasculaire de tout les fruits et légumes, depuis l'ail jusqu’aux raisins, de fascinantes recherches suggèrent aussi que ce que nous mangeons pourrait avoir un impact épigénétique.

Écrit par Kat Arney

Traduit par Maëlle Pannetier

Avril 2007