Écrit par Brona McVittie :: May 2007
Traduit par Amandine et Maëlle

Des textiles nobélisés

Qu'obtient-on quand on associe un chercheur en science et un designer en textile? Les designers façonnent notre manière de vivre tandis que les scientifiques s'infiltrent dans le tissu même de nos vies. "Des textiles nobélisés" est une journée consacrée à l'interface entre la science et le design, un dialogue entre des chercheurs à la pointe de ces deux domaines.

Au premier abord, les langages de la science et du design semblent complètement différents. Les textiles sont faits à partir de "chaînes", de "trames" et de "navettes" sur des métiers à tisser à l'aide de pédales et de lisses. Dans la recherche moléculaire, on utilise des "gels", des "puces" et des expériences pour mieux comprendre les gènes, les protéines et leurs voies d'expressions. Mais une attention plus profonde révèle de nombreux points communs dans les concepts de ces deux domaines.

La science et le design explorent tous les deux des combinaisons entre d'anciennes et de nouvelles technologies pour créer des modèles. Les conceptions "hybrides" pourraient fusionner des textiles intelligents et le tissage afin, par exemple, de créer un lit plus chaleureux pour les victimes de dépression saisonnière. Les scientifiques quant à eux pratiquent des transferts de noyaux et la congélation d'embryon pour créer des modèles de souris utilisées pour la recherche de maladies génétiques.

La science et le design demandent des améliorations techniques de formes et de structures afin de tester et manipuler des fonctions et ainsi en découvrir de nouvelles significations. Les deux domaines jouent un rôle dans la définition de nos rapports avec les autres et avec le monde qui nous entoure. Les deux font partie d’une culture enrichissante.

Le projet

Les membres du Central Saint Martins College of Art & Design vont se concerter avec des prix Nobel afin de développer des textiles qui mettent en valeur des découvertes scientifiques. Les projets "Fabrics of life" sont soutenus par le MRC et Le réseau d'excellence de l'Epigénome (NoE).