Un déséquilibre dans le nombre d’exemplaires de gènes situés sur le chromosome X pourrait semer la pagaille entre les sexes puisque les mammifères mâles n’ont qu’un seul chromosome X alors que les femelles en ont deux. Heureusement, la nature a trouvé une solution à ce problème, qui consiste à désactiver tous les gènes sur l’un des deux chromosomes X femelles, un mécanisme que l’on appelle l’inactivation de l’X. Le laboratoire de Phil étudie comment les effets épigénétiques tels que les modifications chimiques des protéines histone et la méthylation de l’ADN, qui assurent la mise sous silence du chromosome X, sont décidés, contrôlés et mis en œuvre