Si les séquences ADN sont importantes pour la fonction génique, leur environnement sur le chromosome et leur position au sein du noyau de la cellule le sont aussi. En fait, en contrôlant si les gènes sont activés ou désactivés, l’environnement des gènes peut avoir un effet sur le mode de développement d’une cellule. Pour former des organes tels que le foie ou les poumons, il faut que se développent des milliers de cellules ayant toutes activé le même sous-ensemble de gènes. Susan espère arriver à comprendre comment les nouvelles cellules héritent du même modèle de régulation environnementale des gènes que les cellules parentales et peuvent ainsi se développer en cellules du même type.