Bien que toutes les cellules du corps humain possèdent la même information génétique, notre corps contient environ 200 types de cellules différents. Comment est-ce possible ? La réponse vient des divers sous-ensembles de gènes qui sont activés dans les différents types de cellules. Les marques épigénétiques déterminent souvent quels sous-ensembles de gènes sont activés. Afin qu’un embryon puisse se développer et devenir un petit être possédant toutes sortes de cellules, toutes les marques épigénétiques parentales d’origine, comme les modifications chimiques de l’ADN et des protéines associées, doivent être reconfigurées. Azim étudie comment ces marques épigénétiques sont effacées et reconfigurées au cours d’un processus appelé reprogrammation épigénétique.