Maëlle a réalisé son doctorat au sein du laboratoire de Biologie du Développement et Reproduction (INRA, Jouy-en –josas, France). Elle y a étudié la régulation de l’expression de gènes impliqués dans la différenciation sexuelle. Au cours de son post-doctorat dans l’équipe de Robert Feil, elle s’est intéressée à l’empreinte génomique. Maëlle travaille sur la caractérisation des histones methyltransférases impliquées au niveau des régions du control de l’empreinte.