Site Internet du laboratoire

Pour gérer les 30 à 40 000 gènes du génome humain, la nature a élaboré un système sophistiqué basé sur la chromatine, qui facilite leur accès. La compréhension complète de la façon dont la chromatine se tord sous l’effet des enzymes sera cruciale pour le développement de thérapies anticancéreuses, comme par exemple la mise au point d’inhibiteurs de HDAC (HDACI). David et son équipe favorisent l’idée de l’existence d’un système d’indexation épigénétique, le « code histone », qui agit indépendamment de l’ADN lui-même. Il pense que le code affecte tous les processus en liaison avec la chromatine, influençant le destin des cellules, mais aussi les maladies dans l’ensemble de l’organisme.